Mon apprentissage auprès de mon père,
mes choix et recherches

Dès mon enfance, mon père m’a transmis son savoir-faire et l’indispensable « coup de main du paysan » créatif, astucieux et innovant. Bien que convaincu par les méthodes de mon père, lorsque j’ai repris la ferme, j’ai fait le choix de développer une exploitation intensive.

Mes résultats ont été remarquables pendant sept ans. Puis très rapidement, des problèmes sanitaires sont apparus. La cause était évidente : ma terre ne vivait plus, à la fois compactée et polluée.

De nouveaux objectifs s’offrent à moi

Restaurer ma terre

Améliorer la santé des végétaux et des animaux

Devenir totalement autonome

Conseils et accompagnement

Une approche pragmatique et scientifique

Par observation logique, bon sens et imagination, ma ferme devient alors mon laboratoire de recherche. Passionné et décidé à lui redonner son ancien dynamisme, je crée une gamme de produits naturels tels que :

  • Antiparasites pour sols et végétaux

  • Protecteur de semences

  • Aliment universel

  • Complément minéral pour animaux

Prairie temporaire de graminées légumineuses, semée au printemps dans un mélange céréalier d’automne.

En moins de cinq ans de recherche et d’innovation, ma ferme redevient une référence et cette fois, en culture bio labellisée !

Des résultats exceptionnels et supérieurs à l’intensif me valent plusieurs articles dans la presse spécialisée ainsi que la visite de scientifiques de plusieurs institutions telles que le Service régional de la protection des végétaux, l’Établissement départemental de l’élevage, la Direction régionale de l’agriculture et de la forêt (DRAF).

Pionnier reconnu dans cette approche environnementale, j’ai initialisé et participé à la réalisation de projets avec l’INRA, la DRAF, Agro-Campus, la chambre d’agriculture, l’université de Rennes Beaulieu et me suis engagé dans des comités scientifiques.

Mes résultats obtenus en 5 ans

La terre retrouve un bel équilibre avec le fertilisant minéralisant et antiparasitaire que j’ai mis au point

Le blé ne présente plus aucune trace de composés organophosphorés, organoazotés et organochlorés

Les animaux sont nourris de manière équilibrée avec un aliment universel enrichit en lupin et autoproduit

Je me suis libéré de tous mes engagements financiers liés à mon ancien mode d’exploitation intensif

0%
Le poids moyen des carcasses bovines est de 10 % supérieur à une production intensive (constaté par l’EDE Chambre d’Agriculture 56)
0
Les céréales deviennent 6 à 15x plus résistantes aux maladies, selon le Ministère de l’Agriculture
0%
Les génisses sont commercialisées en direct à raison de 2 par mois, soit 25 % de plus-value
0%
Les animaux consomment 30 % de moins que les bovins nourris avec des fourrages traditionnels. (constaté par le technicien EDE 35)
0%
Le revenu/ha de surface fourragère est supérieur à 45% comparativement à de l’intensif (EDE Chambre d’Agriculture 35)
0%
Le temps de travail a été réduit de 50%, dont 70% d’heures de tracteur
Découvrir le fertilisant bio

Ensemble nous avons réussi

Intervenir à la demande d’un couple de viticulteurs

image raisin vigne Agro Alyzés Environnement
EN SAVOIR PLUS

Conseiller un agriculteur à la recherche d’une nouvelle méthodologie agronomique

image vache polyculture Agro Alyzés Environnement
EN SAVOIR PLUS

Accompagner la création d’une ferme-village

image ferme village chevaux Agro Alyzés Environnement
EN SAVOIR PLUS

Ils nous ont fait confiance

Découvrir nos partenaires